Psychologue clinicienne, Psychologue clinicienne à Paris 14
Psychologue clinicienne
Psychologue clinicienne à Paris 14

Entretien clinique

Aborder la question de l’entretien clinique, c’est soulever le problème de la « demande ». Qui demande cet entretien ? Cette demande est-elle exprimée par le sujet lui-même ? un proche ? le parent de l’enfant ? un intervenant extérieur ? un enseignant ? un médecin ? une institution (médicale, judiciaire, etc.) ?

La demande

Précisément, la demande naît de la souffrance psychique de l’individu et, celle-ci n’est pas forcément pathologique. Celle-ci peut être explicite, implicite, confuse, déguisée. Le clinicien tente, néanmoins, de l’expliciter, l’analyser et la structurer. La demande implique que le sujet ‘demande’ ce dont il manque;  le « manque » est à l’origine de toute démarche clinique et permet de cheminer sur le chemin de ses désirs plus libre.

L’entretien

L’entretien clinique se différencie de la conversation ordinaire en ce sens qu’il tient compte de l’inconscient. Il s’agit d’une relation dynamique qui s’instaure entre deux personnes. Le fait de parler possède une fonction libératrice qui peut conférer à tout entretien un effet potentiellement thérapeutique.

entretien psychologique

L’entretien est le meilleur moyen clinique dont nous disposons pour recueillir des informations sur la souffrance ou les difficultés du sujet. Ce discours apporte des informations sur les faits auxquels il a été réellement ou imaginairement confronté mais aussi sur sa position à l’égard de ces faits, ainsi que sur ce qu’il attend du psychologue et sur la place à laquelle il le met. 

Dans l’entretien le clinicien est présent comme interlocuteur vivant et bienveillant. Le but fondamental est de laisser parler le sujet et lui permettre de parvenir à parler s’il a des difficultés à le faire. Il est présent pour l’aider à dire ce qu’il a à dire, ce qu’il veut dire et ce qu’il peut dire.

En somme, dans l’entretien clinique, le psychologue cherche à aider le sujet à s’exprimer, à être disponible pour l’écouter, à comprendre la complexité et la richesse de ses processus psychiques.

L’entretien avec l’enfant

entretien psychologique enfant

L’enfant en consultation, ne sait pas décrire ses difficultés. Ce que nous percevons de celles-ci, ce sont des manifestations somatiques : difficultés d’endormissement, cauchemars, énurésie, maux de ventre, ou des attitudes, des comportements comme l’agitation, ou l’inhibition. Il ressent cependant une souffrance, diffuse, confuse, pénible sur laquelle, il ne peut verbaliser et encore moins l’élaborer. Le plus souvent, sa vie intérieure lui est mystérieuse.

Comment faire dire à l'enfant ce qu'il ne dit pas et le libérer de ses angoisses ? Comment l’aider à parler avec son propre langage et favoriser son développement ?

En thérapie, l’enfant utilise le jeu en choisissant des jouets dans une variété de jeux promouvant l’imagination et la créativité (ex : crayons, papiers, pâte à modeler, figurines, maison, voitures, poupées, marionnettes…). À travers son jeu, l’enfant va raconter des histoires ou produire des dessins qui vont exprimer tout ce qui s’agite en lui, ses émotions, ses désirs, ses peurs, ses joies ou ses peines. L’enfant livre ainsi le sens de ses difficultés au psychothérapeute qui va les traduire et les expliquer à l’enfant (et à ses parents). Le psychothérapeute va rattacher le contenu des jeux et des dessins de l’enfant à son mode de fonctionnement affectif, sa manière d’être avec les autres et avec lui-même.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.